Le badminton en milieu carcéral

Imprimer
PDF

Depuis septembre 2010, le Comité propose des séances d’animation de badminton à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis. Ces séances animées le mercredi matin par Lise Deneuville, ont été reprises par Maureen Bekaert depuis septembre 2014.

Une convention est signée entre le Comité Départemental de Badminton, le Ministère de la justice ainsi que le CROSIF (Comité Régional Olympique et Sportif d’Ile de France).

Au-delà de l’activité physique et du bien-être, le sport en milieu carcéral permet de mieux se connaitre, de mieux gérer l’enfermement mais aussi de briser la solitude, tisser des liens sociaux pour mieux se préparer à la sortie.

L’activité Badminton s’inscrit ainsi dans la politique sportive de l’établissement pénitentiaire de Fleury-Mérogis et le service pénitentiaire d’insertion et de probation de l’Essonne (SPIP91).

Les détenues souhaitant participer aux séances de badminton, s’inscrivent en amont  auprès du personnel de la prison. L’effectif du groupe tourne entre 2 et 8 femmes par séance.

Pour la majorité, elles ont déjà eu une première approche du badminton en milieu scolaire ou à la plage.

Depuis le début de l’intervention, nous avons pu voir naître une passion chez certaines d’entre elles. Certaines nous disent même vouloir se licencier dans un club dès leur sortie de prison.



Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative
Conseil Régional d'Ile de France
Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Essonne Fédération Française de Badminton Ligue Ile de France de Badminton +2Bad, le meilleur du badminton sur www.plusdebad.com